atlantique-chauffage

Quelles sont les techniques pour rechercher une fuite d’eau ?

Les dégâts causés par les fuites d’eau ne sont pas négligeables. En effet, visibles ou non, elles peuvent engendrer de nombreux désagréments, tant sur la construction que sur la facture à payer. Il existe donc des techniques spécifiques pour les localiser à temps ! Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

La détection par gaz traceur et fumée !

La détection à l’œil est la meilleure technique : elle consiste à fermer tous les appareils et robinets, puis à vérifier si le compteur d’eau fonctionne toujours. Si c’est le cas, il y a effectivement une fuite. L’étape suivante consiste à localiser l’endroit exact. L’utilisation de gaz traceur est une méthode très répandue. Avec de l’hélium, du dihydrogène ou du SF6, le professionnel peut localiser une fuite dans les canalisations. Le travail consiste à injecter du gaz dans le réseau : plus léger que l’air, il se dissout sous la pression de l’eau et s’il y a une brèche, il s’échappe par celle-ci. Le professionnel va ensuite déterminer la partie touchée, et réparer les dégâts. Les fumigènes sont utilisés selon le même principe, c’est-à-dire en le diffusant dans les conduits. Cependant, ils sont généralement utilisés pour les fuites sur les toits et les terrasses.

La détection des fuites thermiques !

Les techniques de détection des fuites thermiques sont principalement utilisées pour les réseaux de chauffage et l’ensemble du système d’alimentation en chauffage de la maison. On utilise des caméras infrarouges : cette capacité permet de visualiser où se situent les pertes de chaleur. En effet, ces matériels sont capables d’enregistrer les variations thermiques et donc les pertes d’énergie. Outre le gaspillage, la conséquence la plus désastreuse d’une fuite d’eau est l’augmentation incontrôlée de la facture de chauffage. Pour certaines situations, le recours à un professionnel est fortement conseillé.

La localisation par des méthodes acoustiques !

Les fuites d’eau génèrent des vibrations sonores et peuvent être localisées à l’aide d’un appareil spécifique. Cette méthode est très fiable, car elle est capable de localiser les fuites même à une grande distance sous le sol. Des amplificateurs microphoniques sont positionnés dans le réseau : ils enregistrent les vibrations et permettent ensuite de détecter l’emplacement exact de la fuite. La technologie a permis le développement de nombreux outils tels que l’enregistreur de bruit, les caméras vidéo miniatures qui permettent l’inspection de la canalisation, etc. Il existe plusieurs techniques de détection des fuites d’eau, mais ce sont les plus utilisées par les professionnels du domaine.

Quitter la version mobile