Installation d’une pompe à chaleur air/eau : le point sur les aides financières

pompe à chaleur

Publié le : 19 septembre 20227 mins de lecture

Comme tous les travaux énergétiques, l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur air/eau ouvrent droit à des subventions. Ces aides financières réduisent l’investissement de départ pour les particuliers. Pour l’État, il s’agit d’une motivation comme s’il poussait les gens à s’impliquer dans la cause environnementale. En effet, en installant une nouvelle pompe à chaleur, vous réalisez d’importantes économies d’énergie. Et quoi de mieux pour la planète ! Le confort général à la maison sera optimisé. En plus, le bien aura davantage valeur à la revente. Ainsi, ceux qui souhaitent réduire leur empreinte écologique peuvent demander sa participation. Comment faire ? En passant par l’un des dispositifs d’aide à la rénovation énergétique.

L’aide de l’ANAH ou MaPrimeRenov

Une pompe à chaleur air eau (ou PAC air/eau) est un système de chauffage économique et écologique. Elle ouvre droit à une subvention de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) appelée MaPrimeRenov. Il s’agit de l’ensemble de deux aides : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et « Habiter Mieux Agilité ». Cette modification a eu lieu cette année. Le but est de participer au financement des activités de rénovation énergétique, notamment la pose de ce chauffage. À préciser que des plafonds de ressources financières sont fixés. Une famille à revenu élevé ne peut obtenir la même subvention financière qu’une autre à revenu modeste ou très modeste. Les conditions d’éligibilité sont simples. L’achat d’un système de chauffage moderne et moins polluant, comme votre nouvelle PAC air eau, est la première. La seconde, les travaux doivent être réalisés par un professionnel reconnu garant de l’État ou certifié RGE. Ils doivent encore être effectués sur votre résidence principale, laquelle a été construite il y a plus de 15 ans. Vous pouvez en trouver sur internet comme sur bf-depannage.fr. Une inscription sur le site officiel de l’ANAH est aussi obligatoire, et ce, avant l’installation. Autrement, ce droit vous sera refusé.

L’écoPrêt, la Prime CEE et la prime sérénité 

L’écoPrêt à taux 0 est accordé par les institutions financières partenaires de l’État pour un remplacement PAC air eau. Il faut effectuer deux ou trois travaux distincts d’économies d’énergie pour y être éligible. Il est destiné à tout le monde, bailleur, occupant à titre gratuit, propriétaires et autre, tant que les travaux portent sur une résidence principale. Que le logement soit une maison individuelle ou un appartement importe peu. Comme il s’agit d’un prêt, vous devriez rembourser après. Pour celui-ci, le délai est de 10 à 15 ans. Aucune condition de revenu n’est retenue ici.  La Prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est offerte sous forme d’un chèque, de virement ou de n’importe quel type de versement. Elle destinée à tous ceux qui veulent effectuer une pose de pompe à chaleur air eau. Le montant est fonction du revenu du ménage. C’est le fameux coup de pouce chauffage. En l’additionnant à l’aide de l’ANAH, vous pouvez obtenir la MaPrimeRenov sérénité. Ma PrimeRenov est la nouvelle offre « Habiter Mieux Sérénité ». Elle est dédiée aux familles à revenu modeste qui souhaitent améliorer le chauffage sur leur résidence principale. Celui doit avoir 15 ans a minima. La performance énergétique doit être de 35 % au moins. Le prix total des travaux est aussi soumis à limitation. Si vous avez déjà obtenu un écoPrêt à taux zéro durant les 5 dernières années, votre dossier sera recalé.

Les aides locales et celles des fournisseurs d’énergie

Les collectivités octroient aussi des aides pour l’installation de pac air eau. Vous pouvez en faire la demande auprès de votre région ou de votre département, celui dans lequel se trouve le bien. L’intercommunalité et la Commune en offrent également. Encore une fois, les ouvrages doivent être entrepris dans votre résidence principale. Certaines aides sont réservées aux familles à revenu modeste ou très modeste par des fournisseurs d’énergie ou des organisations spécialisées dans le domaine. Le montant est aussi variable en fonction de ce paramètre. Les salariés à faible revenu peuvent ainsi prétendre à des prêts spécifiques de 1 % sur les travaux d’amélioration de la performance énergétique. Vous pouvez en avoir si vous allez changer de PAC air eau

La réduction de la TVA grâce à l’installation de pompe à chaleur

L’installation d’une pac air eau entraîne aussi une réduction de la TVA, une chance lorsque vous remplirez votre déclaration d’impôt. Le pourcentage est de 5,5 % sur le TVA. Il est à soustraire du prix des fournitures et de la main d’œuvre. Vous devriez juste prouver votre occupation, par un contrat de bail ou un accord de vente, pour y avoir droit. En effet, être loueur, propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit n’y change rien. Et ce, même s’il ne s’agit pas de votre habitation principale. De même, le bien doit avoir au moins 2 ans. Évidemment, vous devriez confier les travaux d’installation à un professionnel RGE. Il est tenu de vous fournir des pièces justificatives devant s’ajouter le dossier (pour le fisc). Pour information, certaines aident sont cumulables, d’autres non. La prime CEE peut être obtenue en complément avec tous les autres types d’aides par exemple. 

Plan du site